avril 28

Le temps passe

Nouveau style pour cette poésie

Le temps passe sur le couloir de mes nuits blanches
Et s’envolent les colombes dans le ciel
Et tu viens décrocher mon tremplin
Tu peux monter en haut des pyramides

Faire coucou à celui du bas
Qui est rempli de chagrin, d’amertume
Et ton cœur s’allège à cette pensée
Que tu émets chaque seconde

Tu es toujours en haut de l’arbre
Celui au cent feuilles mortes
Que tu rajeunis et fais vivre
Avec ton sourire qui les colore

J’ai besoin de mon eau de vie
Sinon sans quoi je me sentirais puni
Par les êtres supérieurs
Ta tentacule de mot m’atteint


Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Ecrit 28 avril 2009 par fabien dans la catégorie "Poesie

2 COMMENTS :

  1. By Ginette Payel on

                                         SI TU AS BESOIN DE TENDRESSE
                                                        PENSE    àMOI
                                         DE QUOI  PLEURéE  SUR  MON  éPAUL
                                                    DE QUELLE  AMOUR
                                        PENSE A MOI  ET  éCRIT  DE JOLIE 
                                                       POEME
                                      JE SUIS TOUJOUR  TON AMIE
                                                  ET SOIS HEUREUX
                                  GINETTE  QUI PENSE à TOI
                                                   GINETTE/PAYEL    

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook