avril 11

Liberté surveillée

Mes paupières sont lourdes, mes yeux se ferment
Ce matin blême, je soulève mon corps endormi
Mes mains sont moites, pleinement engourdies
L’esprit se soulève et masques mes cernes

En un éclair, la peur et l’angoisse me traverse
Perdant en assurance, gagnant en volonté
J’appréhende chaque jour cette liberté surveillée
Soudain le tonnerre gronde, il tombe une averse

Je suis sous l’eau, noyé d’un litre de chagrin
Séchant les mauvaises larmes du desespoir
Qui peuvent enfin me permettre d’y croire
Je vois l’avenir se pencher sur moi, pour demain

Les hommes de loi ont fabriqué un homme juste
Prêt à signer les conventions de cette société
Et s’animer d’un petit rien, d’un peu d’humanité
Et prendre le plaisir de cette nouvelle vie qui débute

 

Catégorie : Poesie | Commenter
octobre 31

Les Trahisons

Les trahisons du quotidien
Qui me donne un grand chagrin
La confiance est inestimable
Je perd souvent l’amitié véritable

Mes rêves ont peu à peu disparus
Des larmes sont parfois apparues
J’ai pourtant recherché la vérité
Sur ces visages peu enjouées

Ma rage et ma haine sont féroce
Je rends quelques joutes et j’endosse
Les plus beaux coups donnés par la vie
J’assume ma tristesse et les ennuis

J’ai cru qu’il fallait, à tout pris, croire
Sans ouvrir les yeux, sans voir
Je reste immobile et je vous observe
Pour ne pas vous déverser toute ma verve

Catégorie : Poesie | Commenter
juillet 9

Rendre l’âme

J’ai rendu toute mon âme
Dans ces rues de panames
J’ai l’Australie dans mes draps
J’ai la Grèce à bout de bras

En perdant ce souverain pouvoir
Je me réveille avec le désespoir
En croyant rêver d’un monde meilleur
J’ai fichu en l’air tout ce bonheur

Je vis les plus belles années de ma vie
Mes espérances, mes regrets m’ont suivi
J’ai claqué tout mes voeux, tout mes cachets
Je suis toujours mon destin sans le regretter

Je frissonne de cet avenir tellement incertain
Qui me chagrine, me mine l’air de rien
La vie n’est faite que d’espoirs douchés
Je vais dans ma tombe m’en retourner

Catégorie : Poesie | Commenter
mai 24

Le néant

J’ai ressenti le plus grand néant
J’ai caressé tes cheveux dans le vent
J’ai fait sonné toutes tes timbales
Je suis frappé d’indignité nationale

Je suis parti contempler tout ce sable
Pour vous offrir mes sourires affables
J’ai reçu mille étincelles de joies
Qui m’ont mis dans un certain émoi

Je n’ai aucune valeur, aucun chagrin
Je ne donne plus que trois fois rien
Je saisi cet inatteignable arc-en-ciel
Tes paroles sont toujours aussi belle

Ma vie, mon corps a explosé en plein vol
Les sauveteurs n’ont pu que déblayer le sol
Et recevoir leurs belles médailles d’honneur
De n’avoir pas péri avec moi, quel malheur !

Catégorie : Poesie | Commenter
décembre 1

Silence, on tourne!

Silence, on tourne et retourne encore
Silence, je cherche toujours de l’or
Silence, je pleure en votre absence
Silence, j’aime votre persévérance
Vous êtes mes jambes, je suis vos mains
Je n’oublie votre chagrin, chaque matin
L’étoile qui surgit de votre grande bonté
M’a permis de vous adorer, vous aimer

Je me suis senti si seul sans vos doux mots
Pour partir il est vraiment trop tôt
Muni de votre présence fondamentale
Vous êtes comme une carte, vitale!

Je hais quand vous ne pensez pas à moi
Quand vos mots durs dicte votre loi
Mais vous aimer c’est entendre vos cris
D’alerte et de ne rester sans avoir réagit

 

 

Catégorie : Non classé | Commenter
septembre 15

Vertus solitaires

La solitude qui pèse chaque jour
Mes erreurs sont sans retour
Mais tout les espoirs sont permis
Je pleure je ris, je pleure je vis

Comment oublier ces moment passés?
Je suis née à présent pour aimer
Vos délices ne sont plus mien
Je ne suis à vos yeux, rien.

Du fond de mon chagrin du lundi
Mes mots sont effacés, en oubli
Je tire les révérences d’antan
Chacun désormais prend son temps

Vos yeux se sont fermé cette nuit
Je suis tombé au fond de ce puit
Personne n’achète amour ou amitié
Mais le construit avec volupté

Catégorie : Non classé | Commenter
mars 9

Abandon

Peur de tes bras ma douce ingénue
De tes mots, ton charme, ton odeur
Tes sentiments ont mille valeurs
Je crains de toi n’être plus vu

Mon âme s’abandonne à ton esprit
Mon coeur chevauche ta rivière
La fraternité à présent nous relie
De tes sentiments ma chancelière

Mais peut-être autrui te charmera
Je me noie de chagrin , en vain
Je crois que tu m’abandonnera
Et n’aurais pour pleurer mes mains

A présent j’ai un pied sur l’étrier
Je penche, tombe, me detruit
La vie bascule du mauvais côté
Je ne suis plus! Adieux, tout est permis!

Catégorie : Non classé | Commenter
février 24

Ode Fraternel

Mes entrailles meurtries
Maintenant sans vie
Mon plaisir charnel
Toi petite pucelle

L’éclat de bonheur
Est en toi ma soeur
Doux visage animé
Face à la réalité

Princesse tu n’est point
Je revient de loin
Oublié de ton coeur
Quel grave erreur

Je naquit avant toi
Tu représente la loi
Oublié parfois je suis
Et jamais tu n’a ris

Toi, si douée de nature
Jamais aucune rature
De pépin, de chagrin
C’est très malin!

Catégorie : Non classé | Commenter
février 23

Aigle Blanc

Aigle blanc, Aigle dormant
D’un exceptionnel talent
Ma petite églantine
Ne tombe pas en ruine

Dotée d’un éternel chagrin
Tu es mon petit matin
Ma vie, l’amitié, mes regrets
Ton cœur se tient prêt

Il bourgeonne d’amitié
De chemin, tendresse, vérité
Une petite fée de la vie,
Une étoile dans la galaxie

L’or vient de ton âme
Tu as ouvert une petite vanne,
J’idolâtre tes choix
Tu me laisse sans voix

Catégorie : Non classé, Poesie | Commenter
octobre 24

L’étoile

à Miwi.

Quand ton cœur est vide
Je le remplit d’amour acide,
Quand ton cœur est plein,
je le croque à pleine main

Quand ton âme est déserte
J’ose la rendre toute verte
Quand ton âme est remplie
Je prend, je mange la vie

Si ton visage n’est plus étoile
C’est que tu as mis ton voile
Mais tes yeux pétillant de bonheur
Ne comptent plus mes heures

Ma lumière brille toujours
Dans ton noir sans amour
Dans tes tentatives sans retours
Toi à qui je fait la cours

Un jour le soleil se lèvera
Et la beauté du ciel tu apercevra
Les nuages s’échapperont à ton passage
Et s’éclairera ton visage

Suis ton instinct , tes envies
Joue, amuse toi avec la vie
Vient , vient mon petit chagrin
Que tes larmes soit séché sur mes mains

Catégorie : Poesie | Commenter