juillet 30

Vague(s)

Caresse océanique, caresse du vent
Caresse du temps, de celui qui vient et qui revient
De celui qui oublie, les gens à qui l’on tient
De celui qui ne croit pas aux mots violents

De quel droit se permet cette vague de me guider?
Des droits de la plus grande amitié
Et même en étant mutilé
Des fonctions les plus appréciées

On peut avoir un caractère, être intelligent
Mais, parfois, il y a le contraire
Ceux qui sont nés contre le vent
c’est comme de l’herbe pas assez verte

Cela n’arrive pas à pousser dans les champs
Pourtant d’autres, préfèrent arracher les mauvaises herbes
Avant qu’elles ne grandissent dans un indéfini temps
Continues sur ton chemin..


Étiquettes : , , , , , ,

Ecrit 30 juillet 2009 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook