novembre 29

Triste

Triste sort, d’être la proie
Des hommes, de ses lointaines voix
Difficile d’aimer soi même
Quand on s’auto-rejette

Maman, si tu savais l’amour oublié
Que ton fils ne t’a pas donné
Durant tant de ces années
Maman, maintenant j’y vais

Car tu es attristée de ton sort
Bats toi, tout n’est pas mort
Des étoiles brillent dans tes yeux
Et j’aimerais tellement te voir heureux

Tu n’as pas l’audience nécessaire de tes amis
Ni non plus celle du mari
Celle de tes progénitures non plus
C’est celà que je lis dans ta vue

Viens vers moi que je te rassérène
Ils ne t’en veulent pas mais ne peuvent rien
Pour toi qui es si charmante
Mais tout aussi alarmante

Il n’est pas apte à le concevoir
Et préfère sur sa dignité s’asseoir
Quand il penche pour te voir
Il fuit encore et toujours ton regard

Dans tout ça nous ne sommes responsables
Je suis et elle est pourtant affable
Juste une histoire de mansuétude
Et le soleil ce soir, se couche au sud


Étiquettes : , , , ,

Ecrit 29 novembre 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

8 COMMENTS :

  1. By Mélissa on

    très touchant ce poème je trouve !  je crois qu’il s’adresse à un de tes proches en particulier ! : )

    Répondre
  2. By Ginette Payel on

                                                     fabien
                        ne vous excusez pas ,car je ne suis pas doué ,
                       sur hotmail j’ ai fait une mauvaise manoeuvre
                       j’ ai apuyé sur la touche suprimé alor que
                     je voulais mettre dans mes po’sies . com
                     ne m’ envoulais pas je ferais plus attention
                     je vous souhaite un bon dimanche
                                    votre amie ginette:p

    Répondre
  3. By Ginette Payel on

                                              cher fabien
                      se poeme que tu à écris
                     est si émouvent et à la foid plaind d’amour
                     pour celle que tu appelle maman
                    ta maman  t’ aime autant que toi tu l’ aime
                  si touchant et bienveillant prendre soins d’ elle
                 comme tu le fait tu est un jeuhomme remarquarble
               pardon pour les photes  fabien continue à aimée comme tu le fait
                                    une amie  ginette:p

    Répondre
  4. By aicha on

    je trouve tes poeme tres jolie et je tencourage a continuer passe voir mon site et lesse mwa des commentaire quand il y’aura de la nouveauter merci

    Répondre
  5. By esprit-sombre.skyblog.com on

    Alors tout d’abord un grand merci pour ton passage sur mon blog, comme tu peux le remarqué je suis venue ^^ tu compose merveilleusement et toutes mes félicitations pour tes complimentations du trimestre !

    je poursuis la visite sur ton blog mais te souhaite tout de meme bonne continuation bises

    Anouchka.

    Répondre
  6. By Ginette Payel on

                                                      triste oui
                        tout les jours à se posé toujour  pourquoi?
                      il me ressemble car bléssée le le suis
                       etre mere , et ne pas se sentir aimée
                    elle sont trois , elles me rejettes
                   sauve biensure quand ily à un brobleme
                alors le telephone sonne, moi je répond
               je les écoutent puis les réconforte en leur disant que je les aiment
             apres je peut toujours attendre la fin de l’ année voie tu
            je pardonne leurs écart envers moi , cela est peut etre un défaut
           mais malgré tout elle reste mes filles  et je les aiment
         ses tout se que je peut faire pour eux
       elle le savent et en profite  je me sens désarmé devant elles
                        alors je doit surmonté se chagrin que j’ ai depuis tant d’année
               je ne suis pas encore arrivée  et je pleure ses assez dure
                            bon toi fabien tu est un bon garcon devenue un homme
     alors continue à aimée et reste comme tu est           une amie    ginette

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook