mai 3

Quand quelqu’un pose les yeux sur vous

Un jour tu m’as dit : Vis!
Je me souviens , et je t’ai regardé, réjoui
Mais je n’avais jamais pensé transformer
Quatre ans en une journée, c’est l’été.

Quand, dans la vie il vous faut quelques larmes
Alors c’est toute la dimension de l’âme
Qui est là!
Nous menons la même bataille, le même combat.

Quant à ce qui est dit, j’en rie
Si un jour quelqu’un se surpasse pour vous
Prenez l’occasion, saisissez la , comme l’on prend l’habit
Soyez complètement fou!

Trop peu de gens vous accordent leur regard
C’est pt’et quelque chose de bizarre
Mais vous le savez maintenant
Il faut faire avec le temps!


Étiquettes : , , , , , ,

Ecrit 3 mai 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

2 COMMENTS :

  1. By marion on

    ca fait toujours plaisir de sentir vivant grance a l’ame d’une autre. si l’homme etait tout seul, il ne serait plus, car trop triste d’etre tout seul, il serait mort^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook