avril 15

Problèmes

Problèmes, il n’y que cela, un seule emblème
Et moi je baigne dans une marée noire
A tel point que je ne peux même plus me voir
Et pourtant dieu sais si je vous aime

Rien, non rien ne peut séparer deux êtres
Aux coeurs si solennellement soudés
Aux envies si soudainement rejetées
Et à côté de moi, une fenêtre

Bouc-émissaire, idiot que je suis
Je me suis rendu compte trop tard
Du mal qui s’est transformé d’un appui
On dirait comme une avancée de char

Où tombent les bombes et s’écrasent
en faisant le vide intersidéral
J’écris, preuve de mon incurable mal
C’est comme si je disais : ” Vive Alcatraz(1)”

Toi qui as, et qui est formidable , restes là.
J’ai besoin de ton soutien
De ta puissance, de tes mots, bas!
Et maintenant , je vis de rien

Je ne vis même pas d’argent
Tellement je trouve le sujet abject
Tout celà, c’est de la paille, du vent
Dire que la jalousie, vous infecte

Et je suis triste, et je ne peux assumer
Toutes ces invectives qui me sont adressées
Maintenant c’est fini, je me tais, à bientôt
Les étoiles continuent de briller au phare de mon cœur


Étiquettes : , , , , , , , , ,

Ecrit 15 avril 2009 par fabien dans la catégorie "Poesie

2 COMMENTS :

  1. By Ginette Payel on

                                         alor fabien tu a le bluse
       allée reprend toi et surtout est confiance
       en ceux qui t’ aime et qui t’ épaule
      prend le taureau par les cornes
      et saisie toi tu peut le faire
    j’ ai eu cette confiance en toi alors
    garde ses jours en ton amour
     celle qui t’ aime qui est a tes coté
    arrete de broté du noir et remais nous
     de la couleurs  moi aussi ma santé n’ est pas bonne
     mais voila je me convaincreque tout iras pour le mieux
     se n’ est pas facile je le ses mais si j’ arrive alors toi aussi
      tu peut y arrivée  et n’ oublie pas je suis ton amie
    qui est loin , mais proche par la pensée
             je te fait intégralement confiance et souris
                        à bientot fabien  bonne chance
     une amie    ginette:payel

    Répondre
  2. By Ginette Payel on

     
                                      FABIEN CECI EST POUR VOUS DEUX

                  UN POEME ?CEUX QUE TU AIME
                  ECOUTE ? CHANTER LES MOTS
                IL DORMES ET T’ ATENDE
                VA CHERCHE ET PREND LES

              L’ AMOUR EST AUSSI SE DECOUVRIR
             RENAITRE UNE  NOUVELLE FOIS
             MURMURER DANS SONT OREILLE 
             UN PETIT MOT DOUX ET ENNIVRANT

             VOILA FABIEN AVANT QUE JE PARTE
             PENDANT QUELQUE JOURS
            JE VOULAIS T’ OFFRIR SE POEME
                                 UNE AMIE    GINETTE/P 

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook