octobre 31

Ils furent heureux

Ils sont heureux, mais surtout furent heureux
Car de tous ces mots, le seul qui ressort est l’amour
Le terme qui ne nécessite pas de retour
Et nous continuons notre vie à deux

Sans se préoccuper du monde extérieur
Afin de continuer sans faire d’erreur
Et toi et moi aimons la vie à brule-pourpoint
Et continuons ce passé jamais lointain

Et c’est une déesse qui décide de toi
Qui fait que je suis dans tes bras
Qui statue sur ta flamme éternelle
Chut! Toutes ces choses sont charnelles!


Étiquettes : , , ,

Ecrit 31 octobre 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

23 COMMENTS :

  1. By ludo on

    slt très beau poème félicitation pour ton blog kisss à toi et merci pour tes coms que tu me laisser

    Répondre
  2. By Laety on

    Très beau poème, comme tous les autres d’ailleurs ^^ Félicitations !! Je rêverai de savoir écrire aussi bien que toi =D

    Répondre
  3. By marine ferreira on

    Tes poèmes sont magnifiques
    J’aime vraiment la façon que tu as d’écrire
    Tu passe plusieurs fois sur mon blog et j’apprécie tes commentaires
    Je viendrais donc plus souvent aussi !
    Bonne continuation, à bientôt !

    Répondre
  4. By jamel on

    @@@@@@@@@@@@@@@@
    Je veux être libre
    pour aimer,pour penser.
    Je veux être libre
    de me construire un avenir
    meilleur sans me faire peur.
    Pour être libre ,
    pour vivre enfin libre,
    la liberté s’apprend et s’apprivoise,
    elle est source, amour et vie
    suivre sa route et laisser
    le bonheur y rentrer.
    Ne pas se laisser emporter,
    par nos cauchemards
    et vivre que dans le noir.
    C’est tellement rien d’y croire
    mais tellement tout pourtant,
    qu’il vaut la peine d’y croire,
    et de la chercher tout le temps
    @@@@@@@@@@@@@@@@
    bravo  j’adore   vos textes
    bon  dimanche
    jamel-75  de  skyrock

    Répondre
  5. By bloodshed666 on

    bonjour a toi , visiteur de mon blog …..
    J’aime ce poeme , parlant d’amour charnel , mais tout en retenue , en delicatesse , et sans bruit , sans heurt , dévoile les sentiments amoureux ….
    nous étions heureux …. 🙂
    bonne continuation a toi
    laisse ta plume parcourir le papier
    ecris a corps et a cris , sans jamais hésiter^^

    Répondre
  6. By loriane on

    Bonjour !
    Je tenais d’abord à te féliciter, car tes poèmes valent aussi bien que ceux de certains auteurs qui sont restés dans l’histoire …
    C’est vrai que je me suis inscrite au site, mais je n’ai pas encore trop fait d’apparition dans les commentaires… C’est peut être aussi que tu écris toutes les émotions, tu nous les coupe et cela en devient impossible de s’exprimer (dans le bon sens du terme !).
    Écoute ta plume et continue de nous faire rêver…
    A bientôt ! Loriane.

    Répondre
  7. By Kidgirl on

    J’aime réellement ce texte. Il est profond et donne un sentiment de grandeur. Merci pour votre visite et votre compliment sur mon skyblog. Encore merci. Sayonara

    Répondre
  8. By KsOnE on

    Bonjour, tes poèmes sont très bien, si tu veux avoir un petit coup de pouce et avoir l’avis d’autre personnes je t’invite à t’inscrire sur l’annuaire que j’ai crée, http://www.pub-censuré.com
    A bientôt

    Répondre
  9. By Dylan on

    Je te remercie de ton passage sur mon blog, je te remercie également de ton compliment que je te renvois car tu écrit et compose de très belles choses qui touche profondément.
    Je te souhaite une excellent continuation !

    Répondre
  10. By Anonyme on

    franchement tu fais de trés beaux textes !!
    Continu t’es trés doué !!
    Bonne continuation !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook