novembre 3

A quelqu’un d’unique

Ecrit par Nathalie De Oliveira

Oh toi amour,
Depuis ton grand retour,
Je me sens toute légère,
Comme une paupière

Avec toi tout n’est pu de même
Je sais que je t’aime
Quand je te vois je me sens pousser des ailes
Tel un oiseau dans le ciel

Tu ressemble à un soleil
Qui m’émerveille

Quand je pense à toi tout bas
Lorsque tu n’es pas la
J’imagine qu’on est deux
Et que nous sommes heureux


Étiquettes : , , , , ,

Ecrit 3 novembre 2010 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook