mai 9

Un baiser mérité

Ô toi qui m’illumine,
Ô toi qui t’exprimes,
O toi l’élue du cœur
Ô toi qui fais mon bonheur

Je sais que tu es là
Je sais que tu viendra
Je sais que les jours de flamme
Ne riment pas avec larmes

Battus  nous sommes,
Congrue tu es pour moi
Imperceptible bonheur je reçois
Infaillible amour je te dois

Toutes ces années, passées à s’enfermer
Sont maintenant réunies à jamais
C’est la plus grande part de chaleur
Jamais perçue dans cette profondeur.


Étiquettes : , , , , ,

Ecrit 9 mai 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

1 COMMENTS :

  1. By marion on

    putain c’est vachement beau,
    je susi sur le cul, oua…
    les mots ne suffisent plus

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook