mars 2

Les cœurs fendus

J’eus dans le passé l’âme fendue
Par des personnes mal entretenues
Qui n’ont vus que leurs petits égos
Qui ont proférés de perfides mots

J’ai renforcé ma carapace de fer
Pour ne plus jamais revivre l’enfer
Je ne cherche plus vraiment à comprendre
Comment j’ai pu tenter de me rendre

J’ai absous tout leurs mauvais pêchés
Puis-je m’empêcher, moi aussi, d’y penser?
Je suis le seul juge de ma paisible existence
Qui n’est pas animé d’un désir de vengeance

J’ai le pouvoir d’aimer, parfois de pardonner
De comprendre l’autre, cet être intéressé
Par l’amitié, l’amour, la joie, la colère
Je plonge dans l’au-delà de cette terre


Étiquettes : , , ,

Ecrit 2 mars 2015 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook