novembre 14

Si tu savais…

Oh Grande Mathilde si tu savais
Ton chemin équivaut à ton bonheur
Toi qui penses être souvent dans l’erreur
Toi qui oserais à peine critiquer

Nous t’aimons comme tu es
A juste titre, juste valeur
Celle de la liberté
Pas celle qui fait peur

Et moi, je prône la liberté et la justice
Et toi, au-delà de ton trône tu ressurgis
Et nous tes amis, ne sommes en lice
de te marginaliser, et je ris

Non de toi, mais des autres
Qui n’ont pas compris ta vie
Ce ne sont que des apôtres
Gentille Mathilde, Souris


Étiquettes : , ,

Ecrit 14 novembre 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

3 COMMENTS :

  1. By NCIS-skyblog on

    Bravo pour ton site ! il est génial en plus la musique de fond est super !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook