novembre 1

Que de choses

Que de choses sont difficiles
Que de choses habiles
Que de choses subtiles
Que de choses débiles

Tandis que s’arrache l’amour
Tandis qu’ils se déchirent
C’est aux gamins d’en patir
Espèces de rats, de vautours

Toujours près de leurs deniers
Renonçant à l’humanité
Ne cédant pas à la honte
Ils sont, ils existent, ils demeurent

Ce sont mes ascendants
Et je n’ai aucun pouvoir
Si ce n’est leur en vouloir
Adieux bon vieux temps


Étiquettes : , , ,

Ecrit 1 novembre 2009 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook