avril 28

Par Amour du Ciel !

Mon amour, mon Emeline,

Je regarde tes grands yeux tristes
Et pense à ton âme si altruiste
En décrochant cette pluie d’étoile filante
Mais tu t’éloigne et t’absente

Le temps passe et l’amour s’eternise
Sur ton visage caréssée par la brise
Nous nous aimons et parfois resistons
Pour notre bien et notre raison

Je reçoit avec inquiétude ton courroux
Je vois, au loin, naviguer des caribous
Mes larmes n’ont eu que peu d’effets
Sur cette colère que j’ai accepté

Je suis un chevalier d’autre fois
Qui a traversé la rivière du delta
Pour venir a tes pieds te couronner
Te susurrer mes doux mots abîmés


Étiquettes : , , ,

Ecrit 28 avril 2015 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook