octobre 3

Océan

Océan d’amour, océan de toujours
Tu éclaire mon avenir sans retour
Je ne suis rien sans tes bras
Sans toi, je suis tout en bas

La où tout est noir, tu rend bleu
Moi qui fuit la terre en milles lieu
Mes pieds sont resté collés sur le sol
Je n’ai pas pu décoller, pas de bol!

Un jour l’oiseau que je suis volera
Des milliers de kilomètres franchira
Je peine à décoller sans mon assemblée
Je suis enfoui, mes désirs sont bloqués

Milles peines m’ont alors fait souffrir
Nul n’était parvenu à m’arracher un sourire
Je suis resté anéanti par la douleur
Dieu me pardonnera mes grandes erreurs.


Étiquettes : , ,

Ecrit 3 octobre 2013 par fabien dans la catégorie "Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook