mars 5

La débacle

Moyens de survivre, de rire
Je ne pense pas au pire
Le bateau va bientôt couler
Je n’aurais plus de doux étés

Doux mirage, beaux marécages
Tourne, tourne la page
j’ois les pinsons d’hiver
Je repense encore à hier

Je gravite autour de ton axe
Tu détestes à nouveau ma syntaxe
Tu es mon oreille, mon âme
Je t’aime, je t’aime belle dame

Je résiste à cet entier marasme
Il n’y à en moi aucun sarcasme
Je te suis tout, vraiment entier
Pieds et mains entièrement lié


Étiquettes : , , ,

Ecrit 5 mars 2013 par fabien dans la catégorie "Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook