août 29

Si lointain…

Si lointain je vois le chemin
si vilaines j’entends le son de ces voix
qui murmurent qu’il n’osera
qui demande si je suis un faquin

ils réuniront les fonds
ils se colleront à toutes saisons
et, en l’espèce ils sont en liesse
et quand je parle, ils rient dans l’allégresse

l’argent ça rend méchant
voire même peut-être vicieux
je tape et ça sonne creux
je frappe, mais dans le sens contraire est le vent

En cette année archaïque
je me vois volcaïque
et je brasse,je brasse à vent contraire
et plus vous vous tassez, moins je suis vert


Étiquettes : , , ,

Ecrit 29 août 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

4 COMMENTS :

  1. By adam on

    chui po tro poesi mé cella et pas mal du tou o nivo des rimes une foi croisé, embrassé … super continu komme sa

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook