septembre 9

Parmi les notres

Parmi les nôtres, je le vois comme les autres
Espérance en toi nous avions
Quand tu fus dévié de ton initial direction
Quand tu fus placardé comme un apôtre

Ce souvenir impérissable que nous tenons
De toi, à chaud nous le gardons
Toi et ton sourire chaleureux
Tu cessas un jour pour deux envieux

Toi qui était muni d’intellectuelle volupté
Tu ne pouvais sans cesse bouger
Et voilà ce que donne l’inimitié
De novices acharnés

Deux tel est le chiffre que l’on retient
Toi qui nous disais par ici vient
Et maintenant tu reposes
Et nous ne laisserons pas passer cette pause.


Étiquettes : , , ,

Ecrit 9 septembre 2008 par fabien dans la catégorie "Poesie

7 COMMENTS :

  1. By Arlequin3760 on

    Superbe compo et très jolis mots…. salut poète de blog, salut Fabien, Arlequin37

    Répondre
  2. By Anonyme on

    merci pour le comm 😳
    j’aime bien ce poeme
    tu m’avais demandé de te mettre un commentaire
    euh ben voila

    Répondre
  3. By Ginette Payel on

                                                           pour toi fabien toi qui aime écrire de jolie poeme , je vais t’ écrire un poemerien que pour toi

                                      

                                                                                 se poeme est pour toi    mon ami
                                       ne pleure pas ton passé!  
                                       mais au beau jour, qui arrive
                                       tes souvenirs,accepte les!!
                                      non ne pleure pus séche tes larmes

                                     vivre chaque moment présent
                                     avec le futur de maintenant
                                    chaque jours est tres enrichissante!!
                                     ton amour te le permet,fait le

                                    car pleuré ne te serre pas à grand chose!
                                    juste àte faire mal, la ou il ne faut pas
                                    tes jours heureux doit continué!
                                   avec ton ame et ton coeur , te guide

                                  respire il fait beau ses pour toi
                                 de nouvelle ami, avec une nouvelle vie!!
                                 chaque lendemain seras chaques pas
                                profite du temps présent!!!
                                ton amour pour les autres te seras récompenssé

                         voila ce poeme est pour toi j’ espere que tu l’ appréssieras
                        je te souhaite une bonne apres midi             une amie  ginette:payel 
                                                                    

                          mais au beau jours, qui arrive
                          tes souvenirs,accepte les!
                          ne pleure pas le passé                        

    Répondre
  4. By Ginette Payel on

                                                    mon ami
                             en deux mille six , je voie
                           et tu en n’a cruellement soufert
                          de sa disparition ,mais je croie
                         que c’ étais sa destinée , dieu la rappelé
                       aupres de lui, ne sois plus  triste  elle ne le voudrais pas
                       au paradis elle est et veille que tu soit heureux enfin
                       soit heureux pour elle  et pour toi
                       je croie quelle te dirais tout bas dans le creu de ton
                    oreille<la vie continue fabien> alors plus de larme
                     je te regarde de la haut  et veille sur toi
                                  une amie         ginette:p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook