mars 17

Le desert

La traversée de ce désert
Fait de sable si fin et si chaud
Sur la route, je conte mes maux
Je jette une bouteille à la mer

Je lis maintenant cette détresse
Dans vos yeux pleurant la tristesse
Dans votre corps rongé par la faim
L’amitié qui m’anime est si vain

Face à votre souffrance de la vie
Face au rocher échoué sur la plage
Je vous envoie une nouvelle image
Celle d’un humain et aussi d’un ami

Vos yeux qui scintillent de bonheur
Ces jours où disparais la peur
Cette vie fait de rouge et de noir
Où n’étais plus permis le mot espoir


Étiquettes : ,

Ecrit 17 mars 2017 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook