août 27

Entre deux feux

Entre deux feux, entre deux lieux
Tiraillé par la vie, je suis incompris
Je ne ressemble qu’a un demi zombi
J’ai encore tout cela, faute de mieux

Je piaille à vous égosiller vos tympans
A réveiller les morts de leurs tombeaux
Je suis à mille lieu de panser vos maux
J’attache peu à peu un petit ruban

Sur mes grandes phalanges si extensible
Je suis un phénix renaissant des cendres
Alors que je détenais un lourd scaphandre
Je n’ai maintenant plus rien de risible

Je suis tantôt désiré, tantôt rejeté
Et petit à petit le fossé se creuse
Pendant que vous enfoncez de la gueuse
Je suis comme un arbuste mort, mal planté


Étiquettes : ,

Ecrit 27 août 2014 par fabien dans la catégorie "Poesie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook