janvier 28

Les désirs

Je mange les mots de la vie
En chantant de petites litanies
Ma folie s’est perdue en chemin
Un jour, une semaine, un matin

Je me suis envolé dans ce paradis
Sur le nuage cotonneux d’un lundi
Pour éviter les creux de l’enfer
D’où je suis vite revenu, hier.

Mes bulles de joies s’envolent
En écoutant ces discours frivoles
Ces envolées belles et lyriques
Ces homélies, brèves et sympathiques

M’enfonçant dans l’ivresse d’un soir
Conservant parfois de rares espoirs
je geins, pensant à mon avenir
Qui se dessine, sans mes désirs

Catégorie : Poesie | Commenter
juin 2

Lueurs d’été

Toi, ma lueur d’été, mon ange
Je vole au dessus des mesanges
Tu est ma lumière du jour
Tu brille dans mon coeur, toujours

Je te donne une main détendue
Ton visage et ton sourire j’ai lu
Tu est mon idole, ma grande star
Et je te contemple chaque soir

Tu m’endors en me berçant de calins
Je mourrerais en te donnant mon rein
Tu es ma folie, je ferait tes envies
Tu es petillante, pleine de vie

Si tu me dorlote encore longtemps
Je te donnerais mon âme et mon sang
Et m’entaillerais pour que tu survive
Si tu mourrait sur un banc végétative

Catégorie : Non classé | Commenter
novembre 13

L’enfant

L’enfant, ce petit marrant
L’enfant, devenu grand
L’enfant, être désiré
l’enfant que l’on a aimé

Malgré les problèmes et maladies
Rien n’empêche de donner la vie
À cet être venue de la galaxie
Notre avenir ne nous a rien dit

A nous de le dessiner au pinceau
De tomber amoureux du roseau
Nous sommes libre comme l’air
Cela ne devrait pas nous déplaire

Nous ne le ferons sur la folie
mais bien sur une discussion réfléchie
Et non dénué de sens, sans le moindre avis
Libre à vous de nous avoir suivi

Catégorie : Non classé | Commenter
juin 20

Simplicité

A mon cali,

Simplicité, volupté, amour, amitié,
Des étoiles brillent dans cet univers
A ton regard je ne me sent plus sur terre
Touts ces mots, cette folie , pour l’éternité

Ta présence, ton regard me font craquer
Ton sourire affable me plait
Pourtant le destin nous sépare de tout
Et même sous la couette je devient fou

Et tes gestes plein de charme
Ne sont pas frivole
Et je n’aimerais qu’on me les vole
Tu m’a mis en alarme

J’idolâtre ton visage
Qui devant moi est une beauté
Toi qui représente l’air pur, la sainteté
Non, tu n’est pas un mirage

A ton passage, l’univers est à toi
La lumière, de tout coté, jaillit
Un arc en ciel te sourit
Ta présence me laisse sans voix

Mon attachement pour toi est infaillible
Et seulement dans ton cœur elle est lisible
Main dans la main nous sommes
Âme dans l’Âme nous continuerons…

Catégorie : Uncategorized | Commenter