décembre 19

Le coeur et l’esprit

La vérité a éclaté et je l’ai entendu
tout vos mots salaces j’ai reçu
En pleine face , tel un boomerang
Qui a explosé, soudain fait bang!

Vous m’avez anéanti, rabaissé au plus bas
J’ai mal, et peut être je ne me relèverais pas
J’étais intègre et j’ai tenté l’honnêteté
Cela ressemblait alors à des rose de l’été

Je ne sais plus ou aller ni comment faire
je n’ai plus d’idée, ni même l’envie d’avancer
Comment croire, continuer d’essayer d’espérer?
Chacun joue l’aveugle en essaye de plaire

Je suis le jouet sur lequel on appuie
J’imagine un rêve et maintenant je ris
J’ai tiré plus vite que mon ombre
Mon avenir est devenu si sombre

Doit-je continuer dans ce tumultueux chemin?
Qui chaque jour me détruit et ne mène à rien?
Je suis pourtant tout ouï aux propositions
Faudrait-il déjà qu’il y ai l’animation…

Catégorie : Non classé | Commenter
décembre 6

Abris

L’abri,le toit, le gîte, le couvert
Je ne l’ai plus, je suis amer
Un triste personnage reculé
Sur cette terre d’arriérée

Je me sent pris au dépourvu
Quand mes rêves dirent salut
Et qu’ils s’entachent d’ennui
Moi, l’enfoiré de cette vie

Fort aimable soit le courage
Et l’envie d’avancer, la rage
Fort aimable soit l’amitié
Je meurt pieds et poings liés

Je suis aussi le maître du destin
Qui s’acharne, Mine de rien
Il n’y a dans la vie de désespoir
sans tenté un instant d’y croire

Il y a juste des chiens qui hurlant
au loup, ont fait de moi l’absent
Je suis votre crainte du jour
vous êtes à ma peur de toujours

Catégorie : Non classé | Commenter
juillet 30

L’arbre et le buisson

Des années accrochés à des buissons
Cela ne tournait pas vraiment rond
Et je cherchais souvent l’idéal
Rien de plus simple et banal

Les buissons sont devenus des amitiés
Je n’avais pas encore tout tenté
Un arbre un jour j’ai découvert
De milles pensées je l’ai recouvert

Et l’horloge continua d’avancer
Et dans mon ignorance je m’enfonçais
Je voulais comprendre ces changements
Le vent a tourné partout, tout le temps

Alors j’ai testé mon doux et merveilleux
Et  je su être comblé sans aucun voeux
J’ai relégué les buissons à l’amitié
Et l’arbre pris ainsi désormais son relais.

Catégorie : Non classé | Commenter
juin 13

Les mots

Les mots frappés à mon égard
Sont dévastés par ton regard
Je suis pion sur l’échiquier
Tu m’a permis peu à peu d’avancer

Et parfois je suis faible d’esprit
Tu réfléchis et soudain en ris
Mais ton caractère sensible et aimant
Me permet de m’asseoir sur ton banc

Tes larmes, joies, peines, hurlement
Tes caresses de verbes d’antan
Se juxtapose sur nos deux cœurs
J’assume mes plus complètes erreurs

Tandis que tu te bat pour ta dignité
Que tu te refuse à vraiment m’incriminer
Je suis tout chose de tes yeux
Ils me rendent vraiment heureux

Tu ensoleille mes nuits courte et belle
Tu est différente de toutes ces donzelles
L’humanité est ton fort, mon incroyable
Le pardon ton réconfort, formidable!

Catégorie : Non classé | Commenter
mai 14

Une rencontre

Amitié, Amour, Sincérité
N’osant le dire en face
N’étant qu’un lâche
Et dire la vérité

L’envie d’avancer, d’espérer
Avide de confidence, de confiance
Un jour une rencontre est née
Ravi de ta gentillesse ta beautée
Et je continue, je pense

 

Catégorie : Non classé | Commenter
janvier 1

Rêve

Rêves intrépides, rêves irréalisables
Vous ne venez plus à moi comme d’antan
Et j’aimerais vous suivre, passivement
Mais j’ai la haine, c’est incroyable

De ne faire que de petites choses minables
Et de laisser faire le temps, doucement
Alors que dans la vie, il faut avancer tranquillement
Regardes moi, non, arrêtes, tu es le diable

Si l’on n’est convaincu de rien
On ne fait que des choses sans aucun lien
Et moi je ne suis que chien
Dans cet univers, qui tourne, va et vient

août 22

Temps

On dit souvent le temps c’est de l’argent
Et moi je dit le temps rend grand
C’est ce qui nous permet d’avancer
Et devant notre porte de balayer

C’est lui qui rend heureux mais triste aussi
C’est lui qui dit vient je t’attend
Et il est là dans ton lit
Et il défile dans cet atmosphère grandissant

Avançons camarade, et ne reculons point
Trébuchons amis , mais relevons-nous
La pendule qui fait tic-tac soulève notre souvenir lointain
Mais ne trainons plus dans la boue